Archive for the ‘bibliothèques’ Category

Google annonce europeana.eu

C’est tout-à-fait sérieux ! En bon joueurs, l’équipe de Google Book Search, par la voix de son géant Santiago de la Mora, nous fait part de l’ouverture ce 20 novembre de la bibliothèque numérique européenne :

As we move ahead with Google Book Search, we look forward to finding new ways to collaborate on initiatives such as Europeana — and taking part in what could become the biggest technological leap in disseminating knowledge since Gutenberg invented the printing press.

Le site europeana.eu est, on s’en doutait, difficilement accessible ce matin. Une bonne dose de patience m’a tout de même permis d’obtenir la page d’accueil, où j’ai même pu apprendre que les premiers utilisateurs « pensaient » au même moment à Newton, Leonardo ou encore la Divine comédie. Quelques minutes plus tard j’obtenais cette page de résultats de recherche sur Bonaparte :

europeanasearchresults

En bref, une interface qui me donne une première impression plutôt bonne, notamment pour son côté aéré et léger, sa structure bien pensée (notamment les onglets de résultats pour les textes, images, vidéos et sons) et les quelques fonctionnalités de type réseau social mises en avant :

  • Ajouter des tags
  • Partager avec un ami
  • Sauver un élément dans Mon Europeana
  • Enregistrer une recherche

En fait, il y a juste le logo qui me perturbe pour l’instant, d’autant plus qu’il est pour le moment entouré d’un affreux sticker « beta » et d’une baseline dans sa version française traduite par « pensez culture ».
Voici ce que cela donne une fois le logo isolé :

europeana-logo-small
Bref, un projet à analyser ultérieurement, quand son site sera davantage accessible…

20 millions de notices sur librarything.com

A l’heure où les trois ours fêtent avec joie le 1000e arrivant sur Babelio, (et je salue sincèrement le projet), librarything.com nous indique discrètement dans leur dernier State of the Thing qu’ils viennent, pour leur part, de passer le cap de 20 millions de livres référencés par 300 000 membres…

Earlier this month we hit two big milestones 20,000,000 books and 300,000 registered members! Around the same time we hit 26,000,000 tags and 600,000 user-contributed covers. Our new Common Knowledge feature, which lets members add information to author and book pages in a wiki-like style, has logged over 100,000 edits so far, and is going strong.

Librarything early reviewer logoLa newsletter rappelle aussi le programme early reviewers, pour lequel Hyperion, W.W. Norton, et surtout Random House offrent plusieurs exemplaires de leurs nouveautés afin qu’ils soient commentés sur le site. Même si certains pourraient parler de récupération marketing, l’idée semble fort efficace. Elle permet ainsi d’enrichir les notices des titres concernés et ainsi améliorer la qualité du réseau en général. Après tout, le concept est le même quand un éditeur envoie un ouvrage à quelques bloggeurs, influents ou non…

Tip: American readers of this blog, and I know there are several thousands, you have until Wednesday, November 21th at noon, EST to get your free advanced copies of the books…

Chapitre.com et Europeana sur ZDnet.fr

logo ZdNet.frL’édition intéresse apparemment de plus en plus les médias internet. Exemple ces derniers jours avec ZDNet.fr, qui publie deux articles à recommander…

Chapitre.com

Voir cette interview de Jean-Michel Berthelier, son directeur des opérations. On y apprend le lancement de leur nouveau service d’impression d’ouvrages épuisés, en partenariat avec la BNF.

Europeana.eu

A propos de BNF, c’est ici Jean-Noël Jeanneney qui présente les premiers pas d’Europeana, la bibliothèque numérique européenne, désormais financée à 100% par l’État français.

Demandez au bibliothécaire

En presses spécialisée, voir l’article sur les pratiques internet des bibliothécaires, disponible en PDF sur le site de Livres Hebdo. On retiendra notamment l’explosion des prêts en Dordogne:

L’accès en ligne au catalogue départemental a permis l’année de sa création un accroissement spectaculaire des demandes (+25%) qui continue de progresser: +12% en 2005 et +14% en 2006. (Cécile Jallet, directrice de la BDP)

50 pages à l’écran

Noter enfin ce billet sur Bibliossession à propos d’Abicia, tout jeune portail de lecture numérique, qui propose de découvrir des débuts de livres….

La bibliothèque minitelectronique

Dans sa rubrique livres, le Nouvel Obs offre toujours à ses lecteurs le classement des ventes de la semaine. Content d’y découvrir que Jean-Christophe Rufin y était troisième la semaine dernière avec son parfum d’Adam. Content aussi d’enfin comprendre pourquoi Livres Hebdo a mis des années à sortir son site. Quand on voit la référence à 3615 ELECTRE en bas de page…

Tous sur ebay!

Une filiale du Petit Futé sur Google Livres

Google Book Search Results IconOn le sait, peu d’éditeurs francophones sont aujourd’hui présents sur Google Recherche de Livres. Le fait que Publibook, maison d’édition filiale du Petit Futé, aurait signé cette semaine un accord avec Google (source: NetEconomie), est donc particulièrement intéressant. On s’étonnera toutefois de ne voir à ce jour aucune annonce sur leur site.

Une bonne raison en tous cas d’introduire un premier commentaire sur ce programme « partenaires » qui s’adresse tout particulièrement aux éditeurs. (Programme à ne pas confondre avec le projet « bibliothèques » qui fait pour le moment l’actualité juridique. Voir ici la réponse de Google au SNE pour notamment comprendre la différence entre les 2 programmes.)

L’occasion en fait d’illustrer ce dont j’ai déjà parlé précédemment:

Jusqu’ici, les présentations d’ouvrages reposaient sur les textes de 4e de couverture (et parfois de rares sommaires, commentaires ou critiques de presse), alors que l’internaute peut ajourd’hui chercher dans le livre en texte intégral.

Faute donc d’équivalent chez un éditeur francophone, voir l’exemple ci-dessous chez Cambridge University Press (dont le site pourrait par ailleurs figurer dans la rubrique des bons exemples de design) et sa petite boîte search this book présente sur certaines fiches d’ouvrages:

Google Cambridge
Hormis l’initiative chercher au cœur du concurrent Amazon, quelqu’un connaîtrait-il une fonction similaire sur d’autres sites éditeurs?

ONIX, partage de méta-données

onix Onix (Online Information eXchange) est un standard international, utile pour partager les méta-données d’un éditeur avec ses libraires, distributeurs, bibliothèques et autres partenaires B2B.Voir une excellente introduction ici.

En France, les sites catalogues des éditeurs visant essentiellement le grand public, peu d’entre eux indiquent les URLs Onix de leurs fiches produit. Citons tout de même les Presses Universitaires de Caen avec leurs petits liens « XML/ ONIX » en bas de page à droite, INRA, Les Belles Lettres, éditions de la BPI, etc.

Le standard s’impose quand même petit à petit, comme le montre la liste d’éditeurs australiens qui l’utilisent (dont l’excellent service ONIX de Federation Press), ou la page d’Elsevier qui recommande Onix pour tous les libraires (ils ont même une « Data Feed Specialist »).

Ceci sans oublier le DataShop de Cambridge University Press.