Archive for juin 2007|Monthly archive page

Le facteur sonnait toujours deux fois

On connaissait déjà Kiala et les autres solutions de type relais-colis. Voici à présent Cityssimo, dont le Journal du Net publiait récemment un reportage photo très instructif.

ScanComme on n’est pas forcément chez soi en journée à l’heure où le facteur apporte les colis, le service propose simplement de se faire livrer dans des consignes accessibles 24/24h en combinant :

  • une inscription sur internet,
  • un service d’alertes SMS,
  • et un mot de passe personnel.

Dommage toutefois que ceci ne soit limité pour le moment qu’aux villes de Paris, Lille et Nantes…

Quand on sait que la Fevad prévoit, 18 milliards d’euros de ventes en ligne pour 2007, ce n’est pas inintéressant. Quand on sait de plus que le premier trimestre a apporté une croissance de 26% pour l’achat en ligne de livres, c’est d’autant plus utile!

Recruter son éditeur en ligne…

Carte de la Gaule d’AstéirxNous sommes en 2007 après Jésus-Christ. Tous les départements des éditions gauloises sont occupés par le web 2.0… Tous? Non! Un bureau peuplé d’irréductibles ressources humaines résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour les équipes internet des camps retranchés de Babaorum, Aquarium, Laudanum et Petibonum…

Pendant ce temps, chez les Bretons…

Je vous donne quelques échantillons?

Une idée…
C’est généralement dans les parfumeries que l’on entend ce genre de question. Pourquoi pas en librairie? Remplacez simplement la vendeuse par le chef de rayon, les petits fioles par quelques fichiers texte et le sachet plastique par votre (futur) e-reader.

Concrètement?
Il suffit de transformer le concept de PLV en une multitude de petites bornes wifi. Le client se ballade en librairie, feuillette quelques livres mais n’en achète finalement que 2 ou 3, tout en hésitant pour quelques autres. Il sort alors son e-reader, l’approche de la borne en question et reçoit automatiquement le premier chapitre gratuit. Il pourra ensuite le lire (ou l’imprimer) tranquillement dans son canapé le soir-même.

Epson E-GuidingScience-fiction?
Peut-être. En tous cas pas pour Epson, qui commence par les musées. La firme propose ainsi des compléments d’informations sur les œuvres exposées. Avec possibilités d’impression…

La suite…
Peut-être une idée à creuser pour Feedbooks, que je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer hier mais qui me semble être un projet tout aussi prometteur…