Archive for mars 2007|Monthly archive page

Ici Londres. Watersones ferme Oxford Street.

transportoflondontube.jpgOn dirait bien que le monde de la librairie outre-manche est en difficultés. Scott Pack nous en fait part dans un post publié sous le titre particulièrement explicite: The Death Of The Book Shop ?

En tout début d’article, l’ex-acheteur principal de Watersones nous informe que le groupe annonce un nouveau profit warning, ferme son enseigne sur Oxford Street et est sans doute sur le point de fermer celui de Piccadilly. Il mentionne aussi que Borders est désormais à vendre. Tentative d’explications…

Well, the answer is simple, high street book retail is struggling and desperate times call for desperate measures.

De fait. Sans m’étendre sur les solutions qu’il commente (centralisation des achats, focus sur les livres pour enfants, vente d’articles de papeterie), je retiendrai toutefois un point crucial concernant les ventes en ligne:

The worry is what happens to the genres that make way for cards and pens etc. The suggestion is that it will be the more academic genres. Sales in these areas have been moving to the internet for some years and this change in focus will probably have Amazon rubbing their hands in glee.

Londres n’est ici pas si loin de Paris. Quand on voit l’énergie e-commerce chez Dunod, Eyrolles ou encore Elsevier France, on comprend que le SLF commence (enfin) à s’interroger. D’autant qu’un commentaire sur ce même post dénonce – comme en France – les partenariats entre les grands éditeurs et Amazon.

Faut-il toutefois réellement critiquer ces partenariats lorsque l’on se place du niveau des lecteurs? Frais de port gratuit, diversité de l’offre, service impeccable et recommandations tous azimuts sur le web apportent quand même une réelle valeur ajoutée…

Publicités

Chapitre.com et Europeana sur ZDnet.fr

logo ZdNet.frL’édition intéresse apparemment de plus en plus les médias internet. Exemple ces derniers jours avec ZDNet.fr, qui publie deux articles à recommander…

Chapitre.com

Voir cette interview de Jean-Michel Berthelier, son directeur des opérations. On y apprend le lancement de leur nouveau service d’impression d’ouvrages épuisés, en partenariat avec la BNF.

Europeana.eu

A propos de BNF, c’est ici Jean-Noël Jeanneney qui présente les premiers pas d’Europeana, la bibliothèque numérique européenne, désormais financée à 100% par l’État français.

Demandez au bibliothécaire

En presses spécialisée, voir l’article sur les pratiques internet des bibliothécaires, disponible en PDF sur le site de Livres Hebdo. On retiendra notamment l’explosion des prêts en Dordogne:

L’accès en ligne au catalogue départemental a permis l’année de sa création un accroissement spectaculaire des demandes (+25%) qui continue de progresser: +12% en 2005 et +14% en 2006. (Cécile Jallet, directrice de la BDP)

50 pages à l’écran

Noter enfin ce billet sur Bibliossession à propos d’Abicia, tout jeune portail de lecture numérique, qui propose de découvrir des débuts de livres….

Tamara existe, elle blogue pour Dupuis

Virginie Clayssen vient de publier un post très intéressant sur teXtes, son blog, que je vous recommande vivement. Elle y parle du site de NEXTgencode, société évoquée dans le dernier Michael Chrichton. Belle initiative de marketing web…

Elle se demande en fin de post si on est allé aussi loin pour le site de lancement d’un ouvrage, ici dans l’hexagone ?

Logo Blog de TamaraPeut-être, mais dans un autre genre: voir Le Blog de Tamara. C’est de la BD pour ados, peut-être plus réceptifs à ce genre d’initiative, mais c’est quand même franchement bien pensé. Dupuis trouve ici un bon moyen de mélanger fiction et réalité, un peu comme Harper Collins l’a fait pour Crichton. Le tout avec une simplicité presque déconcertante. Voir notamment l’article de la Tribune de Genève pour en savoir plus sur les coulisses du blog (merci PointBlog).

Ceci dit, le site fictif de Harper Collins est une très bonne idée. Encore faut-il avoir le sujet approprié et les moyens conséquents…

Grandes manœuvres dans l’édition scolaire

Le Salon du Livre de Paris s’est ouvert aujourd’hui. L’occasion pour Les Echos de publier un papier fort intéressant, bonne synthèse actuelle du secteur.

Sont notamment évoquées les grandes manœuvres dans l’édition scolaire (De Boeck, Harcourt, Wolter Kluwer), la faible croissance de l’année dernière (0,2% en volume) ou encore l’anxiété déclenchée par l’irruption du numérique…

La bibliothèque minitelectronique

Dans sa rubrique livres, le Nouvel Obs offre toujours à ses lecteurs le classement des ventes de la semaine. Content d’y découvrir que Jean-Christophe Rufin y était troisième la semaine dernière avec son parfum d’Adam. Content aussi d’enfin comprendre pourquoi Livres Hebdo a mis des années à sortir son site. Quand on voit la référence à 3615 ELECTRE en bas de page…

Tous sur ebay!

Actuellement indisponible…

Qui n’a jamais trouvé sur Amazon le livre qu’il cherchait depuis quelque temps, pour s’apercevoir qu’il est actuellement indisponible? Frustrant, n’est-ce pas?

Aussi déplaisante que peut l’être cette expérience utilisateur, les sites de libraires et d’éditeurs se préoccupent assez peu d’y remédier. Le futur client avait pourtant effectué tout seul le gros du travail marketing…

Il suffit en fait d’une petite fonctionnalité astucieuse, rien d’énorme à mettre en œuvre. Voir par exemple la boutique en ligne de Badiane, la nouvelle librairie culinaire de Lyon (qui a par ailleurs choisi de bien jolies photos):

en reapprovisionement

Vous souhaitiez cuisiner comme un grand chef mais la bible est en réapprovisionnement? Pas grave…
Laissez votre email et soyez prévenu dès son retour!