5 pourcent pour favoriser les ventes en ligne

5 pourcentFin janvier, la Fnac a décidé de supprimer la remise de 5% sur les livres afin de la réserver à ses adhérents …ou à ses clients internet. Florence Puybareau se demande ainsi dans La Tribune s’il ne s’agit pas d’une stratégie pour favoriser les ventes en ligne.

Dans le contexte actuel d’attaques du syndicat de la librairie à l’encontre d’Amazon, la démarche reste en effet assez surprenante. D’autant plus qu’elle tombe exactement 25 ans après la loi Lang qui, selon Henri Causse des éditions de Minuit, n’a évidemment pas anticipé les effets de la mondialisation, du développement d’Internet, voire du recul de la place de l’écrit et de la lecture dans le monde d’aujourd’hui (abonnes.lemonde.fr).

MàJ : Livres Hebdo évoquait encore fnac.com ce 6 février, pour une meilleure mise en contexte de ce que représente réellement la filiale de vente en ligne:

Numéro deux du marché pour les ventes de livres sur Internet, Fnac.com représenterait 7,5 % du chiffre d’affaires livres de la Fnac, si l’on en croit les récents propos de Franck Leprou, directeur général, à notre confrère Le Monde. Ce qui situerait le montant des ventes non loin de 40 millions d’euros

D’autres chiffres sur fnac.com?

1 comment so far

  1. Pascal Arnaud on

    Donc la Fnac s’aligne sur le prix unique… uniquement pour ses ventes en magasins. C’est peut-être une bonne nouvelle pour les petits éditeurs à qui elle a toujours « proposé » un taux de remise supérieur de 5% à celui pratiqué habituellement. Il est logique donc que ces 5% reviennent aux éditeurs, en particuliers les petits éditeurs qui participent activement à la création culturelle. Une sorte de mécénat commercial… La Fnac continuerai donc par là sa mission d’agittateur culturel !

    Non, ne révons pas, l’effet recherché est plus probablement l’augmentation de la rentabilité de l’entreprise par, immédiatement, la hausse du taux de marge en magasins, et à brève échéance le détournement des flux de commande sur les plateformes électroniques, dont Fnac.com, et les probables conséquences sociales pour les libraires Fnac.

    A suivre…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :