Creative Commons, ou le copyright revisité

Les droits d’auteurs dans l’ère du libre

L’émergence de la philosophie du « libre » incite aujourd’hui de nombreux auteurs amateurs ET professionnels à se tourner vers des licences moins restrictives en termes de copyright (certains droits réservés). Qu’elles touchent les secteurs de la musique, de la vidéo, de la photo ou même le monde du livre, toutes ou presque se calquent sur les licences d’utilisation développées par Creative Commons, organisation non lucrative qui propose gratuitement des contrats flexibles de droit d’auteur pour diffuser des créations:

Simples à utiliser et intégrées dans les standards du web, ces autorisations non exclusives permettent aux titulaires de droits d’autoriser le public à effectuer certaines utilisations, tout en ayant la possibilité de réserver les exploitations commerciales, les oeuvres dérivées ou le degré de liberté (au sens du logiciel libre). Ces contrats d’accès ouvert peuvent être utilisés pour tout type de création : texte, film, photo, musique, site web…

Les 6 licences proposées en droit français résultent des 4 options suivantes, explicitées ici:

  • Paternité
  • Pas d’Utilisation Commerciale
  • Pas de Modification
  • et Partage à l’Identique des Conditions Initiales

Noter aussi que la première des conditions communes à chaque contrat impose d’offrir une autorisation non exclusive de reproduire, distribuer et communiquer l’oeuvre au public à titre gratuit, y compris dans des oeuvres dites collectives.

(Voir l’excellente illustration du principe des licences ici sous forme de petite BD)

Par ailleurs, le fait que Microsoft ait décidé d’inclure dans les versions a venir de Word, Excel ou Powerpoint un outil qui permettra d’ajouter automatiquement une licence Creative Commons pour protéger son oeuvre ne fera a priori que promouvoir encore le recours à ces licences…

Focus sur le secteur du livre

Les thèmes abordés dans les quelques ouvrages disponibles ainsi gratuitement concernent dans leur grande majorité l’émergence de cette philosophie du libre. Voir cette liste pour les titres en anglais, ou les exemples Cause commune : l’information entre bien commun et propriété publié chez Fayard et Utilisez Thunderbird 1.5! publié via le site d’auto-édition InLibroVeritas.

Par contre, pour les éditeurs de la maison The Friday Project, il est temps de d’intéresser de plus près à Creative Commons…

Although many publishers will throw up their collective hands in horror at the thought of giving away content (see the ongoing Google debate) is it really such a bad idea?

At The Friday Project, we don’t think so. On Monday we released the creative commons edition of Blood, Sweat and Tea, a book based on the blog of Tom Reynolds a London EMT who has been writing about his life and work for the last three years. The publication of the online version coincides with the print edition and we believe that by offering the book in this way we will widen its audience and so increase the potential market for purchases of the print version.

Tim O’Reilly once said ‘Obscurity is a far greater threat to authors and creative artists than piracy’ and I agree. Certainly, as far as this book is concerned, obscurity is not a problem. Already the launch of the CC version is generating comment across the web, including the highly influential Boing Boing and the Telegraph blog which states ‘it’s encouraging to see a publisher taking such an innovative approach. It’s the ones who experiment that will survive the online world, not the ones who stick rigidly to the traditional business models’.

(via le blog de Richard Charkin)

Noter que dans ce cas-ci (un « blook », livre issus de blog), auteur et éditeur n’ont pas réellement eu le choix au sens où une grande partie du contenu est déjà disponible en Creative Commons sur le blog initial.
On constate toutefois que d’autres marchés sont parfois touchés, par exemple:

  • BD : voir ce post qui met en évidence la BD canadienne Empty Words
  • Science Fiction: voir le site de Cory Doctorow qui offre tous ses romans en téléchargement Creative Commons
  • Education : voir notamment les ressources pédagogiques de La Classe numérique (Cité des sciences et de l’industrie).

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :